Vous êtes ici : Accueil > Actions dans l’Académie > Les actions suivies par la Cellule > 5- Archives > Les Innovations avant 2012 > Lutter contre le décrochage et l’échec scolaire des élèves dys
Publié : 27 octobre 2011

Lutter contre le décrochage et l’échec scolaire des élèves dys

CLG LÉONARD DE VINCI

Adresse : 30 rue de Barrière
27950 SAINT-MARCEL
Tél. : 02 32 21 18 18
Télécopie : 02 32 51 57 40
0271123z@ac-rouen.fr

Personne contact :
Natacha HALLOUIN, Certifiée Lettres Modernes
natacha.hallouin@ac-rouen.fr

CARACTÉRISTIQUES DE L’INNOVATION

Début de l’action : septembre 2011.

Lien avec le Projet académique :
Axe 1 - Faire réussir tous les élèves par la mise en œuvre du socle commun dans la scolarité obligatoire
1.2 Faire réussir tous les élèves au collège
Mettre l’accent sur le développement des compétences de lecture et d’écriture dans toutes les disciplines pour prévenir efficacement l’illettrisme.
Différencier la pédagogie afin de prendre en compte tous les élèves dont les élèves en situation de handicap, les élèves à besoins particuliers.

Lien avec le Projet d’Établissement :
Axe de développement : conduire un maximum d’élèves au terme d’une scolarité diplômante la plus achevée possible.

Constat :
Des parents d’enfants dyslexiques et une orthophoniste ont sollicité des enseignants du collège afin de mettre en œuvre une pédagogie adaptée à ces troubles cognitifs.

Public visé :
Élèves dys (dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie) suivis ou en pause.

Objectif à atteindre :
Éviter le décrochage et l’échec scolaire chez ces élèves, en tenant compte de leurs difficultés.

Sous-objectifs :

- Identifier des élèves non suivis, mais présentant des troubles des apprentissages.

- Faire bénéficier d’autres élèves en difficulté de certaines aides et tenter de les motiver.

- Intégrer des élèves handicapés.

DÉMARCHE GÉNÉRALE DU PROJET
Les élèves sont regroupés dans une ou deux classes par niveau et intégrés à une classe lambda (environ 10 élèves dys dans une classe de 25 élèves).
Les enseignants adoptent des pratiques différentes (cours saisis, schémas, barèmes adaptés …) selon les conseils donnés lors de stages avec des orthophonistes. Ils échangent avec l’orthophoniste de chaque élève (avec autorisation parentale) afin de cerner au mieux les difficultés mais aussi les points forts de chacun.

Équipe engagée :
Une à deux équipes par niveau selon le nombre d’enfants dys. Il est important que le trouble de l’élève soit pris en compte dans toutes les matières.

Moyens mobilisés par l’établissement :
½ heure de français hebdomadaire supplémentaire dans ces classes.

ÉVALUATION DE L’INNOVATION
LES EFFETS ATTENDUS
Permettre à ces enfants d’obtenir le DNB et la meilleure orientation possible.

LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS
Il est difficile de les chiffrer puisque le taux de redoublement et celui d’échec au DNB chez ses élèves, n’étaient pas connus dans la mesure ou ils n’étaient pas répertoriés avant ce projet.

Lire le bilan 2011-2012 sur Expérithèque