Vous êtes ici : Accueil > Actions dans l’Académie > Les actions suivies par la Cellule > 5- Archives > 2013-2014 > Lutter contre le décrochage scolaire en 3ème par une approche plus (...)
Publié : 1er novembre 2011

Lutter contre le décrochage scolaire en 3ème par une approche plus professionnelle des parcours de formation

COLLÈGE MAURICE DE BROGLIE
ROUTE DE LA BARRE EN OUCHE
27270 BROGLIE
tél : 02 32 44 60 11
fax : 02 32 44 69 15
N° établissement : 0271122Y

COLLÈGE JEANINE VANCAYZEELE
2 ROUTE DE BERNAY
27230 THIBERVILLE
tél : 02 32 46 81 87
fax : 02 32 46 07 66
N° établissement : 0271099Y

LYCÉE POLYVALENT CLÉMENT ADER
RUE DE ROUEN
27305 BERNAY
tél : 02 32 43 00 01
fax : 02 32 44 05 58
N° établissement : 0271581X

Personne contact :
Isabelle BARATTE-DOUCET, Principale du collège Maurice de BROGLIE
isabelle-a.doucet@ac-rouen.fr

CARACTÉRISTIQUES DE EXPÉRIMENTATION

Cette expérimentation s’inscrit à l’échelle du BEF BERNAY / PONT-AUDEMER.

Domaines de l’expérimentation (et dérogations éventuelles) :
Axes 3 (l’organisation pédagogique de la classe, de l’école ou de l’établissement), et 4 (la coopération avec les partenaires du système éducatif) de l’article 34.
Des élèves décrocheurs (2 par collège) vont être pris en charge
ensemble, en dehors du groupe classe, sur une journée par semaine, au lycée Clément ADER de Bernay.

Début de l’expérimentation :
2011-2012, une année reconductible.

Constat :
Les élèves en décrochage sont présents dans les établissements mais absents par leur comportement en cours. Ils peuvent se faire oublier en étant le plus discret possible mais peuvent aussi se faire remarquer d’une manière gênante dans les classes. Ces élèves sont en échec scolaire, le plus souvent depuis le début de leur scolarité, et ont vécu l’école comme un lieu peu valorisant.

Public visé :
Profil des élèves visés :
-  élève obtenant des résultats faibles en 4ème,

-  élève en échec depuis plusieurs années (primaire et/ou début du collège),

-  élève se désintéressant complètement de l’enseignement classique dispensé au collège puisque incapable de le suivre,

-  élève dont l’objectif est de quitter le plus rapidement possible un enseignement trop général.
L’élève et sa famille sont associés à ce projet et signent un contrat personnalisé avec le collège, le lycée professionnel et les professionnels.

Objectif à atteindre :
L’objectif de ce projet est de remobiliser les élèves sur l’enseignement général et développer la culture technologique comme outil de promotion sociale.

DÉMARCHE GÉNÉRALE DU PROJET

L’action projetée est innovante puisque deux collèges vont fonctionner en réseau et mutualiser leurs moyens avec un lycée professionnel afin de lutter contre le décrochage.

Les élèves (2 par collège) vont être pris en charge ensemble, en dehors du groupe classe sur une journée par semaine, au lycée Clément ADER de BERNAY, pour consolider les compétences du socle commun.

Ce qui implique qu’ils ne suivront pas un certain nombre d’enseignements (technologie travaillée différemment pendant les heures d’enseignement au lycée professionnel, l’éducation musicale non enseignée au lycée professionnel par exemple).

Afin de leur permettre de quitter le collège avec un examen correspondant à leurs capacités, le DNB technologique ou professionnel seraient plus adaptés à leur niveau que le DNB classique.

Modalités de mise en œuvre :

-  Parcours de découverte des métiers et des formations en s’appuyant sur le lycée Clément ADER.
Durant les périodes de stage des élèves du lycée professionnel, les professeurs du secteur industriel (Technicien en Chaudronnerie Industrielle et Technicien d’Usinage) prendront en charge les décrocheurs des trois collèges sur la journée libérée commune afin d’élaborer un projet dont l’aboutissement est la réalisation d’un projet sur une période de 6 semaines. Le secteur industriel est privilégié car porteur d’emploi et malgré tout peu attractif pour les jeunes (filles et garçons).

-  Participation des élèves au concours « Bravo l’Industrie » avec l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie) afin d’être en immersion dans le milieu professionnel, mais avec à la clé la réalisation d’un projet.

-  Mise en place d’un parrainage des jeunes par l’UIMM.

Équipe engagée :
Cette action est portée par une équipe pluricatégorielle et pluridisciplinaire composée des membres suivants :

-  les principaux des trois collèges concernés :
o M. GEORGES, Principal du collège Jeanine VANCAYZEELE de THIBERVILLE
o Mme BARATTE-DOUCET, Principale du collège Maurice de BROGLIE à BROGLIE

-  le proviseur du lycée professionnel d’accueil du secteur :
o M. FRIMONT, Proviseur du lycée Clément ADER de BERNAY

-  le CIO de BERNAY :
o M. MARTIN, directeur du CIO de BERNAY

-  la MGI : M. BEAUDET, référent MGI (Mission générale d’insertion)

-  les professeurs principaux des classes concernées et un enseignant référent

Partenariat :

-  La PAIO (Permanence d’Accueil, d’Information et d’Orientation) : M. HANOY, directeur de la PAIO de BERNAY.

-  Les collectivités territoriales (communautés de communes, mairies, conseil général) : soutien logistique notamment pour le transport des élèves au lycée Clément ADER et dans les lieux de stage.

-  L’UIMM représente la branche industrielle du secteur Métallurgie.

-  l’AOREVEN (Association Régionale des Œuvres et des Vacances de l’Éducation Nationale).

ÉVALUATION DE EXPÉRIMENTATION

LES EFFETS ATTENDUS

Le projet sera évalué en septembre 2012 afin de mesurer l’impact de ces actions sur les résultats scolaires (validation ou non du livret de compétences, obtention d’un diplôme), comportementaux (assiduité, respect des adultes et des autres élèves) réalisés par les élèves ainsi que l’orientation choisie à l’issue de la troisième.
Un suivi de cohorte au lycée paraît nécessaire afin d’évaluer à plus long terme les résultats de la mise en place de ce dispositif.
Il est aussi envisagé de mesurer l’insertion professionnelle de ces élèves en suivant leur parcours au-delà de l’obtention ou non de leur diplôme.

LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS

-  100% d’élèves orientés en fin de troisième avec un projet d’orientation construit,

-  100% d’élèves reçus à l’examen présenté,

-  100% des élèves dont le socle commun de compétences est validé,

-  suivi de cohorte jusqu’à l’obtention d’un diplôme professionnalisant et une poursuite d’étude éventuelle.

Lire le bilan 2011-2012 sur Expérithèque