Vous êtes ici : Accueil > Actions dans l’Académie > Les actions suivies par la Cellule > 5- Archives > 2013-2014 > La France et le monde germanique, une histoire partagée
Publié : 5 janvier 2014

La France et le monde germanique, une histoire partagée

COLLÈGE LEO LAGRANGE

42 AVENUE LEO LAGRANGE
76600 LE HAVRE
tél : 02 35 47 16 35
fax : 02 35 47 10 93
ce.0762128a@ac-rouen.fr

Personne contact : Cyrille CHOPIN, professeur agrégé d’histoire-géographie
cyrille.chopin@ac-rouen.fr

CARACTÉRISTIQUES DE EXPÉRIMENTATION

Domaines de l’expérimentation (et dérogations éventuelles) :
Axes 1 (l’enseignement des disciplines), 2 (l’interdisciplinarité)

Durée de l’expérimentation : une année reconductible

Lien avec le Projet d’Établissement :
Axe 1 : « Renforcer l’acquisition des connaissances et la construction des compétences du socle commun »
Axe 2 : « donner du sens aux apprentissages »
Axe 3 : « s’ouvrir sur l’autre et l’ailleurs »
Axe 4 : « développer les compétences TICE »

Constat :
Le collège Léo Lagrange est un établissement classé en Éducation prioritaire (RRS) et relève du plan de lutte anti-violence. Dans ce contexte, l’ouverture internationale des élèves qui fréquentent l’établissement, notamment l’élaboration d’une conscience européenne, est essentiellement assurée par le vecteur scolaire. Or, l’établissement constate une désaffection progressive pour l’apprentissage de la langue allemande. Elle se mesure à plusieurs niveaux.
A l’issue de la précédente année scolaire, aucun élève de 5e n’a choisi cette langue comme LV2 si bien que des regroupements ont été nécessaires afin de constituer des groupes conséquents. A plus long terme, peu d’élèves s’orientent en classe de 2nde vers une section européenne et aucun n’envisage de suivre un cursus au lycée qui lui permettrait d’obtenir l’ABIBAC. Enfin, la mobilité des élèves est réduite. Depuis 10 ans, une seule élève a bénéficié du programme Brigitte Sauzay (programme d’échanges individuels de moyenne durée entre la France et l’Allemagne) soutenu par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse.

Public visé :
Niveau 3e
Élèves germanistes volontaires

Objectifs à atteindre :

- Favoriser une motivation plus importante des élèves pour l’apprentissage de la langue allemande ;

- Favoriser la motivation des élèves à poursuivre leurs études dans le cadre de filières privilégiant une pratique plus approfondie de la langue allemande (section européenne, ABIBAC) ;

- Favoriser l’élaboration d’une conscience européenne chez les élèves à travers l’ouverture culturelle.

DÉMARCHE GÉNÉRALE DU PROJET
L’action proposée est expérimentale dans la mesure où le collège ne dispose pas de section européenne et que l’enseignement projeté ne concerne que le niveau 3e. Il ne s’agit donc pas d’un enseignement renforcé de langue tel que le préconise la circulaire N°92-234 du 19-08-1992 (rectifiée) publiée au BOEN N°33 du 3-09-1992. Il s’agit plutôt d’un enseignement dispensé dans une discipline non linguistique, à savoir l’Histoire. Ce dispositif est prévu par la circulaire précédemment citée à partir de la troisième année d’un parcours en section européenne, c’est-à-dire à partir de la classe de 2nde.

MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE
A travers l’étude d’œuvres d’art appartenant au monde germanique au sens large, il s’agira de développer les compétences écrites et orales des élèves en langue allemande et de les sensibiliser aux dimensions culturelles que partagent la France et le monde germanique.
Le travail écrit débouchera sur une publication électronique en ligne sur la plateforme académique Acablogs tandis que le travail oral sera exploité dans le cadre de la certification des élèves en fin d’année de 3e en relation avec le professeur d’allemand.

Moyens mobilisés par l’établissement :
DHG

Équipe engagée et répartition des tâches :
Cyrille Chopin, professeur titulaire de la certification complémentaire en allemand (enseignement du module, coordination du projet).
Mme Kati Schumann, professeure agrégée d’allemand (enseignement du module).

ÉVALUATION DE EXPÉRIMENTATION

LES EFFETS ATTENDUS

- Amélioration de la motivation des élèves ;

- Amélioration des compétences écrites et orales des élèves ;

- Meilleure connaissance de la culture du monde germanique et de sa proximité avec la culture française.

LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS

- Amélioration des résultats aux évaluations en fin de 3e ;

- Augmentation du nombre des projets d’orientation en sections européennes ;

- Augmentation du nombre des élèves inscrits en 6e bilangue et en LV2 Allemand ;

- Choix d’œuvres étudiées dans le cadre de l’enseignement optionnel d’histoire en allemand pour l’oral d’Histoire des arts (épreuve du DNB).

Lire la fiche sur Expérithèque