Vous êtes ici : Accueil > Actions dans l’Académie > Les actions suivies par la Cellule > 5- Archives > 2013-2014 > Groupes de compétences au lycée Ader de Bernay
Publié : 17 janvier 2014

Groupes de compétences au lycée Ader de Bernay

LYCÉE POLYVALENT CLÉMENT ADER

COTE ARISTIDE BRIAND
27305 BERNAY
tél : 02 32 43 00 01
fax : 02 32 44 05 58

Personne contact :
Sébastien FRIMONT, Proviseur
ce.0271581X@ac-rouen.fr

CARACTÉRISTIQUES DE L’INNOVATION

A l’origine :
Le lycée Clément Ader de Bernay comporte 6 formations professionnelles, dans les domaines industriel et tertiaire, dont les enseignements sont dispensés sur deux sites distincts. De plus, certaines filières sont très sexuées (chaudronnerie, usinage, électronique, gestion-administration), d’autres moins (commerce, cuisine et service).

Ce mode de fonctionnement ne permet pas aux élèves de cultiver un sentiment d’appartenance au même Etablissement, ni même de valoriser les formations les unes par rapport aux autres, puisqu’une méconnaissance totale des savoir-faire existe entre les 6 filières.

Par ailleurs, les élèves sortant de troisième souffrent de difficultés assez communes, en particulier en terme de lecture, d’écriture, de respect des consignes mais aussi d’un manque d’esprit d’analyse et de synthèse. L’expérience des enseignants impliqués dans le projet montre qu’il est difficile de remédier efficacement à ces problématiques avec une classe entière, parfois démotivée.

Enfin, il est à noter que les programmes et les compétences à travailler sont strictement identiques en Lettres-HG-EC dans l’ensemble des filières. Mixer les classes ne remet donc pas en question la préparation à la certification intermédiaire ou au baccalauréat professionnel.

Public cible :
Les élèves des 6 filières de 2nde bac professionnel (commerce, cuisine, service, gestion-administration, chaudronnerie, usinage, électronique).

Objectifs des dispositifs :
-  Mixer les élèves selon leur formation professionnelle et leur sexe, afin d’obtenir des groupes équitables, sans pour autant forcément rechercher une homogénéité en terme de niveau.
-  Cerner les difficultés des élèves (par une évaluation diagnostique en début d’année) et travailler en profondeur les compétences qui posent problème.
-  Cerner également leurs points forts, pour se baser ensuite sur ces leviers dans l’objectif de redonner confiance aux élèves, en leur montrant qu’ils disposent de connaissances et de certains savoir-faire.
-  Développer les liens professionnels entre les collègues impliqués, par un travail en équipe fréquent et efficient.
-  Permettre aux élèves et aux enseignants de travailler efficacement dans un groupe stable au climat scolaire apaisé.

Modalités de mise en œuvre :
Des groupes d’un effectif maximum de 18 élèves sont constitués à l’avance par les enseignants à partir des listes de classes, en veillant à respecter la mixité des filières et l’équilibre filles/garçons. Il ne s’agit donc pas de constituer des « groupes de niveaux », qui pourraient mettre à mal les objectifs initiaux du projet rappelés plus haut, en risquant de voir se reconstituer les groupes classes autour de difficultés communes.
Une évaluation diagnostique est proposée aux élèves durant la première séance de l’année scolaire. Son objectif n’est pas de classer les élèves, mais de servir de base au travail des enseignants en cernant les compétences à aborder prioritairement, et également pour définir avec les élèves des objectifs de progression sur l’année scolaire.
Les élèves ne sont pas répartis en groupes de compétences à proprement parler, mais ils travaillent des compétences au sein d’un groupe. Il n’y a donc pas de stigmatisation entre le groupe des « bons » et celui des « mauvais ». Chaque groupe est une unité autonome de travail.

Équipes engagées :
4 professeurs de Lettres Histoire-Géographie

Lire la fiche concernant l’enseignement en Lettres Histoire Géographie et Éducation civique sur Expérithèque

Consulter le bilan détaillé 2014/2015 en Lettres Histoire Géographie et Éducation civique