Vous êtes ici : Accueil > Actions dans l’Académie > Les actions suivies par la Cellule > 5- Archives > 2013-2014 > Initiation professionnelle en quartier mineur
Publié : 23 janvier 2014

Initiation professionnelle en quartier mineur

UNITÉ LOCALE D’ENSEIGNEMENT
CENTRE PÉNITENTIAIRE DU HAVRE

Adresse : Lieu dit « La Queue du Grill » - BP 10 000 – 76700 Harfleur
Tél. : 02.76.89.81.09
Télécopie : 02.35.20.50.38
RNE 0763106N
Adresse électronique : rle.cp-le-havre@justice.fr
Circonscription 1er degré : ROUEN ASH 2

Personne contact : Olivier CAGNOTIS, Responsable Local Enseignement

CARACTÉRISTIQUES DE EXPÉRIMENTATION

Domaines de l’expérimentation (et dérogations éventuelles) :
Axes 2 (l’interdisciplinarité), 3 (l’organisation pédagogique de la classe, de l’école ou de l’établissement) et 4 (la coopération avec les partenaires du système éducatif).

Durée de l’expérimentation : une année scolaire (2013-2014) reconductible.

Lien avec le Projet académique :
Axe 1 – L’ambition pour chaque parcours.

Lien avec le Projet d’Établissement :
Enseignement en milieu pénitentiaire
Circulaire d’orientation
NOR : MENE1135249C
Circulaire n° 2011-239 du 8-12-2011
MEN - DGESCO A1-3 / JUS - DAP
6 - Le projet spécifique d’enseignement auprès des mineurs en EPM et en QM
« Dans les établissements pénitentiaires pour mineurs et dans les quartiers pour mineurs les plus importants, des ateliers techniques de pré-professionnalisation sont organisés sur le modèle des enseignements adaptés au collège. »

Constat :
L’annexe 10 de la circulaire de la DGT n°04 du 1er février 2007 et modification du 25 octobre 2007 définit les types de travaux possibles en atelier et en stage en milieu professionnel en fonction des différentes filières identifiées de l’Education Nationale (ex : 3ème SEGPA, seconde générale, CAP, BEP,…).
Or, le public de quartier mineur ne répond pas exclusivement à une filière donnée mais correspond à un ensemble de filières possibles. Par ailleurs, la typologie du public de quartier mineur nous indique que seulement 22% des jeunes incarcérés sont scolarisés et que près de la moitié étaient déscolarisés depuis plus d’un an. De plus, 95% des mineurs sous main de justice sont en dessous du niveau V de qualification.
Il conviendrait donc, afin de solliciter les services de l’Inspection du travail concernant les machines outils soumises à dérogation, de définir un programme précis d’initiation professionnelle en lien avec les référentiels de CAP correspondants. Il ne s’agit pas de travailler sur l’ensemble d’un référentiel mais plutôt d’initier les mineurs à différentes pratiques ou techniques de base. La finalité étant de travailler, de définir ou d’affiner, en lien avec la conseillère d’orientation (présente une journée par semaine), le projet professionnel du jeune à l’issue de son incarcération (rescolarisation, apprentissage,…).
Les activités proposées leur permettent de développer certaines des compétences auxquelles la formation professionnelle fera appel et de faire évoluer la représentation qu’ils se font des métiers. De durée limitée (de 12 à 18 heures), ces travaux doivent permettre plusieurs réalisations afin de construire de nouveaux apprentissages à partir de situations concrètes.

Public visé :
Environ 25 jeunes de 16 à 18 ans.

Objectif à atteindre :
L’objectif visé prioritairement est de préparer le mineur détenu à la poursuite ultérieure d’une formation professionnelle diplômante.

MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE
- Définir un ensemble d’objets confectionnés réalisables au sein du quartier mineur et représentatifs de champs professionnels identifiés.
- Définir un cadre réglementaire et un ensemble de compétences en s’appuyant sur les référentiels de CAP existants.

Recommandation des experts : nécessité de construire un Livret de Compétences Individualisé, visant à permettre à un jeune, à l’issue de son incarcération, de faire valoir auprès des entreprises, ses compétences et ses connaissances dans les Métiers du Bâtiment par exemple, mais aussi afin de lui permettre de mieux s’orienter dans le cadre d’une Formation Qualifiante liée à un métier spécifique du Bâtiment (C.A.P. Maçon, C.A.P. Menuisier Installateur, C.A.P. Serrurier Métallier, ...).

Calendrier prévu :
La durée envisagée est d’une année scolaire (2013-2014) reconductible éventuellement de manière tacite. Le calendrier sera spécifique à chaque jeune incarcéré car tout au long de l’année. Il y a des entrées et sorties permanentes.

Équipe engagée :
Un enseignant d’atelier – PLP Génie Industriel option Structures Métalliques
Un enseignant de dessin industriel – PLP G.I.S.M
Ces deux enseignants ont exercé plusieurs années en SEGPA et exercent actuellement en lycée professionnel ou en formation qualifiante (FQ / EGPA).

ÉVALUATION DE EXPÉRIMENTATION
LES EFFETS ATTENDUS
Développer des compétences professionnelles.

LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS
Nombre de jeunes intégrant une Formation Qualifiante.

Lire la fiche sur Expérithèque