Vous êtes ici : Accueil > Boite à outils > Actions repérées au niveau national > Top 5 des candidatures - Le décrochage scolaire
Publié : 24 mars 2015

Top 5 des candidatures - Le décrochage scolaire

Journée de l’Innovation 2015

Apprenance : Penser et Agir autrement pour les élèves, la formation et l’enseignement
Inspection académique de la Drôme, Valence, académie de Grenoble
Auteur : Sylvain Joly - mél : sylvain.joly@ac-grenoble.fr
Consulter la fiche sur Expérithèque...

Ce projet concerne les élèves scolarisés dans les Écoles et collèges du département de la Drôme situés en éducation prioritaire puis extension actuelle dans l’académie de Grenoble. porté par une équipe départementale avec l’IEN, les équipes de circonscriptions, les principaux, les professeurs, des PEMF et des chercheurs et décliné dans des écoles et collèges du département. Il s’agit d’impliquer un maximum de professionnels dans cette « aventure pédagogique » ; il a pour ambition de promouvoir la réussite scolaire des élèves les plus vulnérables. Il vise des modalités innovantes et favorables aux processus de transformation des pratiques professionnelles
Il s’agit de comprendre pourquoi les formats d’enseignements traditionnels ne permettent pas à tous les élèves de rencontrer les mêmes savoirs. Ce projet se concrétise par la structuration d’expérimentations qui seront mutualisés. L’autre volet prometteur est l’accompagnement des enseignants néo titulaire au sein des établissements.
La démarche se décline en quatre temps :- Identification dans la séquence travaillée en classe des difficultés spécifiques d’un élève. (la séquence est filmée)- Entretien d’explicitation avec l’élève et un enseignant (séance filmée)- Visualisation en équipe des extraits de films ciblés sur la difficulté repérée de l’élève.
Analyse de la pratique avec pistes de remédiations. Remédiations auprès de l’élève, aide et support pour traverser la difficulté. Les supports utilisés sont essentiellement des vidéos de séquences pédagogiques filmées.

Favoriser les apprentissages par l’enseignement modulaire et les TICE en lycée professionnel
LPT l’Arrouza, Lourdes, académie de Toulouse
Auteur : Thomas Ollivier, PLP Vente - Mél : thomas.ollivier@ac-toulouse.fr

Pour 25 élèves, en seconde de baccalauréat professionnel commerce, première année de CAP ECMS et classe de terminale CAP SBC. Comment gérer l’hétérogénéité des élèves entrant en lycée professionnel ? Comment tenir compte du parcours de chacun et favoriser leur autonomie ?
En découpant le programme en différents modules indépendants et en laissant les élèves composer leur propre progression, ils changent assez radicalement de posture et deviennent rapidement actifs. Si on ajoute à cette reconstruction l’aide précieuse des TICE qui permettent de télécharger les cours sous la forme de podcasts, ou de réviser grâce à des jeux interactifs, c’est toute la question de l’individualisation de l’enseignement qui est en jeu… Les élèves travaillent en groupes : la répartition tient compte des affinités mais aussi des besoins constatés des élèves.
Le programme est découpé en plusieurs modules indépendants comprenant des objectifs disciplinaires et non disciplinaires. Tous les groupes commencent par le premier module, il sert de socle commun. Chaque groupe d’élèves choisit ensuite le module par lequel il veut poursuivre et décide quand il est prêt pour l’évaluation. L’évaluation est individuelle.
L’approche individualisée autorise un « rattrapage » sans anxiété et multiplie les situations de réussite. Les élèves sont beaucoup plus autonomes et actifs en cours : ils travaillent. ils se sentent valorisés par cette façon de faire : il y a moins de tensions entre eux et le professeur.
L’autonomisation des élèves permet au professeur de dégager du temps : il peut ainsi faire plus de remédiation et plus facilement gérer l’hétérogénéité de ses élèves.
Aucun moyen horaire supplémentaire : le projet est conduit dans les horaires d’enseignement dédiés à la classe.

La mer pour horizon
Lycée des métiers Jules Verne, Guingamp, académie de Rennes
Auteur : Pascal Caro, Proviseur - Mél : pascal.caro@ac-rennes.fr
Consulter la fiche sur Expérithèque...

L’affirmation d’une image positive du lycée, le renforcement de l’estime de soi, constituaient un préalable à la réussite scolaire des élèves ; pour cela, une pédagogie de projet, des dispositifs d’accompagnement et une expérimentation de classes sans notes, pour promouvoir des parcours ambitieux et lutter contre le décrochage scolaire en lycée professionnel. Repérage des élèves fragiles par les équipes (utilisation de l’outil LYCAM) et prise en charge par une équipe d’adultes référents. Mise en œuvre d’un tutorat autour du projet ou des méthodes de travail, autour d’une réflexion s’appuyant sur l’image pour les élèves posant des problèmes de comportement avec une régulation assurée par un psychologue qui accompagne l’équipe d’adultes.
Il s’agit de créer une identité d’appartenance à un collectif : le lycée Jules Verne et fédérer l’ensemble des sections tertiaires et industrielles en les faisant coopérer à un projet commun qui leur permettra de s’identifier à leur lycée.
La construction d’un voilier accessible à tous, a permis de créer une dynamique autour d’une pédagogie de projet, partagée par l’ensemble du lycée et qui se décline dans de nombreuses actions. Construire à partir du projet voilier des liaisons Bac Pro-BTS - Développer l’autonomie et la mobilité chez les élèves en leur faisant découvrir un univers qu’ils méconnaissent malgré sa proximité géographique. Développer les compétences recherchées par les entreprises.
S’appuyer sur une image positive de la région et de la mer pour y associer le lycée et s’inscrire dans le développement de ce secteur (énergies marines renouvelables, activités et industries nautiques, tourisme…). Participer au concours « Une entreprise dans votre lycée » (commercialisation du voilier). Développer et entretenir un partenariat entre quatre classes de CAP et du dispositif ULIS, avec le Team Jolokia et la cité de la voile Eric Tabarly et de la classe défense 3èmes Pré-prof avec le Bâtiment Hydrographique LAPLACE. Autres lycées associé au projet voilier (BTS CPI Chaptal St Brieuc, BTS ELEEC F Le Dantec Lannion, lycée E Savina Tréguier.
Le lycée a été lauréat des trophées bretons du développement durable 2013, grâce à son projet « La mer pour Horizon ». Son action a désormais une dimension régionale. Il est sollicité par la Région et par l’agence de développement du département pour témoigner de son expérience.

Tremplin Pour l’Avenir
Collège Jean Moulin, Marseille, académie de Marseille
Auteur : Christine Langlais, enseignante en Lettres,
Mél : Christine.langlais@ac-aix-marseille.fr

Objectifs poursuivis : prévenir le décrochage scolaire et aider les enfants à retrouver l’estime de soi pour des élèves entre 20 et 30 élèves de 6ème et 5ème par session de 5 élèves. A raison de 4 ou 5 sessions par année scolaire, l’objectif principal de cette « semaine de remédiation » est que les élèves sortent d’une dynamique d’échec et qu’ils trouvent un environnement d’aide leur permettant de trouver une appétence scolaire.
Les élèves sont repérés grâce essentiellement au GPDS. Un contrat tripartite élève, famille et Tremplin Pour l’Avenir est proposé à l’élève et sa famille. Il précise les objectifs de formation, les critères d’évaluation, le calendrier de la semaine avec les prises en charge des différents partenaires et les coordonnées de la personne ressource.
La signature de ce document, donc l’engagement de l’élève et de sa famille pour travailler sur les objectifs assignés sont indispensables pour profiter du dispositif.
Description et modalités de mise en œuvre : repérage des décrocheurs grâce au « groupe de prévention du décrochage scolaire » (GPDS) et leur « mise entre parenthèse » durant 1 semaine de la classe avec un emploi du temps aménagé durant 5 jours et un suivi individuel sous forme de tutorat.
Des plages sont consacrées à des activités pédagogiques et d’autres réservées aux partenaires extérieurs qui représentent un réel appui et relais du dispositif (visite de la ville et ses grands monuments, ou celle du Mucem, ou activité VTT dans les collines)
Moyens mobilisés : budget de 200 euros et matériel sportif et de transport mis à disposition par les partenaires (ADDAP 13).
Partenariat : ADDAP 13 (intervention de 3 éducateurs spécialisés) Centre Social Olivier Bleu (intervention d’une animatrice qui anime des activités à l’extérieur de l’établissement) ; Centre Social Kalliste La Granière (intervention d’une animatrice qui anime des activités à l’extérieur de l’établissement) ; CODES (intervention d’une psychologue).