Vous êtes ici : Accueil > Actions dans l’Académie > Les actions suivies par la Cellule > Atelier méditation
Publié : 15 novembre

Atelier méditation

A 15 heures 45, ce 16 octobre 2018, au collège Emile Zola de Sotteville, monsieur Lemasle, chef d’établissement, réunit ses équipes en salle polyvalente pour une pratique quelque peu singulière : leur faire découvrir la pratique de la méditation.

A l’origine de cette expérience, un constat alarmant ; des discussions en salle des professeurs sur le manque d’écoute, de concentration des élèves, une partie d’entre eux semblent arriver énervés, préoccupés, autrement dit dans un état peu propice à l’écoute et à l’acquisition des apprentissages.
A force de discussions, d’échanges, l’idée a surgi : et si on introduisait la méditation ?
Comment donc la pratique de la méditation de pleine conscience - purement laïque - pourrait-elle contribuer au développement du mieux-être tant des enseignants que de leurs élèves ?

C’est le défi que Mathieu Brégégère (instructeur en méditation et formateur d’éducateurs spécialisés) a décidé de relever ce jour en proposant un temps de rencontre pour faire découvrir cette méthode innovante en milieu scolaire.
« Dans une société caractérisée par la performance et l’efficacité, où la pression et le stress sont permanents, chacun manque de temps pour se poser, souffler et penser ses actions de façon qualitative », selon Mathieu. Dans son allocution, il expose qu’il est urgent d’apprendre à cultiver un autre rapport à ses pensées, apprendre à être présent à soi-même, alors que notre mental tend en permanence à ressasser le passé ou à anticiper l’avenir. En effet, entraîner son esprit à se concentrer sur l’expérience immédiate permet d’abaisser le niveau de cortisol, l’hormone du stress. Mieux comprendre le fonctionnement de ses émotions, apprendre à réguler sa colère ou sa frustration, avoir une attitude de bienveillance envers soi-même… autant d’enjeux évoqués et partagés en cette fin d’après-midi par les équipes présentes. Et chacun se prête à l’expérience sous les paroles de l’instructeur.
On avance au milieu de son siège, dos droit, pieds bien à plat sur le sol, mains sur les cuisses, on ferme les yeux… Et là, on porte son attention sur son souffle… et si les pensées viennent se bousculer, rien de grave, revenez à votre respiration... assure-t-il.

En aucun cas, on ne cherche une performance ou l’atteinte d’un objectif…
Voilà, le cadre est posé… Il a suscité la curiosité, les échanges s’enchaînent.
18 heures : chacun quitte les lieux avec cette expérience vécue, unique en son genre dans l’académie.
Et très prochainement, une session de formation à destination des enseignants volontaires et peut-être des élèves.